Cigales de Provence en argile blanche

Pour Louis Sicard, le chemin était tout tracé puisqu’il descend d’une famille de céramistes.Utilisant les techniques artisanales inventées par son père Léon, il a perfectionné son héritage artistique dès l’adolescence auprès des potiers d’Apt, Bollène, Fréjus et Menton. Élève à l’Académie des beaux-arts de Marseille, il est nommé professeur en 1926.

Créé en 1895, la cigale en céramique fera sa renommée !


L’argile blanche
utilisée par la faiencerie Louis Sicard provient de France et d’Italie. L’argile est versée dans des moules en plâtre dont elle va épouser les reliefs.
Une fois retouchées, plusieurs jours de séchage sont nécessaires avant une première cuisson à 1040°. Au sortir de cette première cuisson les pièces cuites obtenues sont appelées « biscuit ».
Chaque pièce de biscuit est décorée à la main, puis la signature est apposée au dos de chaque pièce; authentique preuve d’origine et de qualité.
Une deuxième cuisson autour de 1000°C va transformer ce vernis en une mince couche de verre qui va révéler la décoration par transparence et la fixer de manière inaltérable.